Affichage du pavé éphémère

En mars, le printemps arrive au jardin

Blog-Paris-a-louest
Cet article a été rédigé au début du mois, avant l'arrivée du COVID 19, avant le confinement. Nous le partageons pour celles et ceux qui ont la chance d'avoir un jardin.
Prenez le temps de regarder l'éclosion de la nature,  et suivez bien les directives !


EN MARS, y’a d’la joie AU JARDIN…


Le jaune, une couleur qui ne fait pas toujours l’unanimité au jardin et pourtant… c’est la couleur associée à la joie, la bonne humeur et au printemps. Cette année, elle a éclairé très tôt nos massifs : forsythia, hamamélis et surtout jonquilles et narcisses sont déjà de retour !

Blog-Paris-a-louest


Ce jaune finalement, ça fait du bien !

Voici comment réussir ces belles de printemps.
Un lit bien drainé…
Vous les aurez plantés par petits groupes à l’automne, dans un trou d’environ 3 fois la hauteur du bulbe, sur une poignée de sable si votre sol est mal drainé, avec un peu de compost. 
Lors de l’achat, choisissez différentes variétés pour étaler la période de floraison.

A savoir : jaunes, blanches, bicolores, simple ou double, de 20 à 50 cm, les variétés horticoles s’épuisent au bout de quelques années. Aussi, elles auront besoin de vos soins pour refleurir l’année prochaine. Seules les variétés botaniques comme Narcissus Jonquilla ou Narcissus Pseudonarcissus se naturalisent (se multiplient et reviennent d’années en années).

Pour les autres, même si c’est moche, surtout ne coupez pas les feuilles après la floraison ! Coupez les tiges avec les fleurs fanées et apportez un peu d’engrais au pied de chaque touffe. Et c’est tout !

Blog-Paris-a-louest

Notre astuce : avec le feuillage, faites des tresses que vous rabattrez au sol. En attendant qu’il dépérisse, les plantes qui l’entourent viendront bien vite le recouvrir.


On prend le temps d'apprendre...


Oups… vous avez arraché ce que vous pensiez être une mauvaise herbe ! Apprenez donc à reconnaître les jeunes feuillages des semis spontanés de vos annuelles ou bisannuelles dès qu'ils pointent leur nez.
Cela vous permettra de partager ces jeunes plants avec vos amis et voisins et de faire des échanges.

Blog-Paris-a-louest

Jeunes feuillages d’ancolie

Blog-Paris-a-louest

Jeunes pousses de centaurées

Blog-Paris-a-louest

Feuilles de tulipes qui pointent

C’est aussi le moment de diviser vos vivaces à floraison estivale (asters, phlox, échinacées, sedums…) : c’est une action indispensable tous les 3/4 ans pour maintenir une belle allure à la plante et une floraison abondante. Les vivaces à floraison printanière se diviseront à l’automne.

  • Arracher la touffe à la fourche-bêche en préservant le maximum de racines
  • Diviser en 2 ou plusieurs éclats à la bêche, ou avec 2 fourches-bêches dos à dos
  • Supprimer le centre de la touffe en général moins florifère (surtout si la plante est vieille)
  • Préparer les nouveaux emplacements (avec de la terre décompactée et enrichie)
  • Replanter immédiatement et arroser


Blog-Paris-a-louest

Ce petit tour de jardin se termine alors pourquoi ne pas faire entrer avec un peu d’avance le printemps dans la maison ? Il suffit pour cela de faire un tour dans votre jardin et de couper des branches de pommiers, cerisiers, forsythia, saule, noisetier, cornus… pour en faire un joli bouquet. La chaleur accélèrera le développement des chatons et l’éclosion des boutons floraux.


Prenez soin de vous et de votre jardin
Les Nathalies



Nathalie Flusin - 06 63 93 07 64                             Jardin à 4 mains -Nathalie Magret - 06 74 12 34 67
25 avenue Emma, La Celle St-Cloud                      57 rue du Maréchal Joffre, Jouy-en-Josas



Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Mentions légales Paris à l'Ouest | Design par Catherine Surr