Menu
Edito

Mon idée révolutionnaire : la journée du rien

Une fois par trimestre environ, je m’accorde une journée de rien. C’est tellement bon et régénérant que je me propose de partager avec vous ce concept révolutionnaire.

Qu’est-ce que la journée du rien ? C’est simple, l’idée est de prendre une journée pour soi, rien qu’à soi, sans aucun autre objectif que de se débrancher du rythme effréné dans lequel on vit.

Une journée où on oublie ses obligations, ses devoirs. Souvent, quand on prend une journée en semaine, c’est pour faire tout un tas de choses vraiment pas sympas comme aller chez le médecin, faire le ménage, les courses, le rendez-vous avec le plombier etc… Bref, que du super glamour.

Moi, je me fais une journée de rien quand je sens un trop plein d’activités, que je n’arrive plus à me poser. Parfois, elle peut aussi arriver sans crier gare quand le moral baisse en même temps que le thermomètre.





Voici ma journée idéale du rien: 

  • Choisir une journée en semaine où normalement on court dans tous les sens
  • S’assurer que personne ne viendra nous embêter (conjoint au boulot, enfants à l’école, chien chez la voisine…)
  • S’habiller chaudement (ben oui, quand on ne fait rien, on ne bouge pas, du coup on peut avoir froid)
  • Se préparer des activités intenses (dernière saison intégrale de la série du moment, best-seller pas encore lu, pile de magazines, bain chaud avec votre bain moussant préféré, sieste)
  • Penser au ravitaillement (gâteaux, chocolat, numéro du livreur de pizza/sushi enregistré dans le portable)

Et voilà, un bon moment régressif qui me rappelle les jours où j’étais malade étant enfant. Dorlotée, au chaud au fond de mon lit avec un livre ou devant la télé sous une couverture. Le bonheur quoi.

En discutant de ce concept fabuleux avec un copain, il me disait qu’il est incapable de ne rien faire. Le pauvre malheureux, s’il savait la volupté, le plaisir transgressif de savoir que tout le monde est en train de vivre à 200 à l’heure alors que nous, bien au chaud dans notre journée du rien, on se roule les pouces. C’est le grand pied.

Petite mise en garde à l’attention de ceux qui sont tentés par cette belle journée. Comme toutes les bonnes choses, il ne fait pas trop en abuser. Vous risqueriez de vous transformer en mollusque.

Je ne suis pas la seule à lancer une journée mondiale. Il y a même une multitude de journées mondiales. Souvent, elles sont consacrées à de nobles causes. Mais quand même, à force de multiplier ce concept, ça en devient comique. Il va bientôt falloir ajouter des journées à notre bon vieux calendrier grégorien pour toutes les caser.

Pour le plaisir, mon best-of des journées mondiales les plus marrantes ou crétines

En savoir plus en consultant le site www.journee-mondiale.com

  • 13 janvier : Journée mondiale sans
    pantalon (quel est l’idiot qui a choisi une date où on se caille les miches
    pour cet événement majeur ??)
  • 5 février : Journée
    mondiale du Nutella (celle là, je vais m’y investir à fond)
  • 1er mars : Journée
    mondiale du compliment (ça c’est sympa, on pense souvent à faire des
    reproches et trop peu à complimenter)
  • 22 avril : Journée
    Mondiale de la Terre (c’est une bonne idée)
  • 6 mai : Journée
    internationale sans régime (je pratique de façon assidue)
  • 8 juin : Journée
    mondiale du tricot (mamies et addicts au tricot de tous pays,
    unissez-vous)
  • 6 juillet : Journée
    Internationale du baiser (il paraît qu’on échange 50 millions de bactéries
    lors d’un french kiss, ils veulent nous dégouter d’embrasser avec cette info)
  • 31 août : Journée
    mondiale du blog (elle est pour moi celle-là)
  • 19 septembre :
    Journée Internationale du Parler Pirate (il y a de tout pour faire un monde)
  • 15 octobre : Journée
    Mondiale du lavage des mains (combien de microbes dans une poignée de main
    ?)
  • 21 novembre : Journée
    Mondiale de la Télévision (décrétée par l’Unesco, oui, vous avez bien lu)
  • 21 décembre : Journée Mondiale de l’Orgasme…Le
    meilleur pour la fin

Pour revenir à la journée du rien, je l’adore tellement que je vais peut être tenter le concours Lépine et déposer un brevet à l’inpi. On ne sait jamais.

Alors, si cette expérience vous branche, je lance la première journée mondiale du rien. Chacun en fixera la date quand l’envie lui en prendra. Profitez !!

3 Commentaires

  • VeroK
    22 novembre 2013 à 9 h 30 min

    J'adhère !

    Répondre
  • Paris à l'ouest
    22 novembre 2013 à 9 h 40 min

    Je sens que cette journée va avoir du succès !!

    Répondre
  • Sylvie
    26 novembre 2013 à 12 h 10 min

    une bonne journée mondiale

    Répondre

Laisser un commentaire