Affichage du pavé éphémère

Un guide inspirant pour les créatifs

J’ai testé pour vous, “Voler comme un artiste”, d’Austin Kleon
Un retour d’expérience conté et illustré par Camille Havis

Austin Kleon est un écrivain qui dessine. Moi qui adore écrire et dessiner, j’ai voulu tester les principes clés de son livre. Un guide inspirant pour tous les créatifs de ce monde.

Pour lui, un vrai artiste, c’est un bon voleur. Il crée en apportant honneur, étude, discipline, crédit et transformation.

Il se distingue du mauvais voleur. Celui qui reproduit une idée existante à l’identique ou par simple imitation.

Ainsi, l’artiste se doit d’être un fervent collectionneur contrairement à un "entasseur" compulsif (ou collectionneur invétéré) !

Gravir son arbre généalogique créatif




Chaque artiste partage un ensemble d’influences et d’inspirations. Elles proviennent toutes de notre entourage et environnement. Ainsi que de ceux et celles qui nous ont marqué à travers le temps (artistes et œuvres).

Faire sa propre école 

Devenez autodidacte ! Il n’a jamais été aussi facile d’apprendre par soi-même. Les outils sont nombreux : Skillshare, Youtube, Masterclass, ou tout simplement demander à Google. Que ce soit pour devenir entrepreneur ou étudier le dessin. C’est un processus continu qui permet de progresser tout en continuant à apprendre.

Tenir un carnet

À remplir intuitivement chaque jour. Souvent vous avez une idée qui vous passe par la tête puis vous la laissez tomber en vous disant : “plus tard peut-être”. Capturer une idée c’est la noter sur papier ! Règle d’or du créateur : toujours avoir un carnet (ou de quoi noter) sur soi.

Ne pas attendre d’être prêt

Picasso disait “le métier, c'est ce qui ne s'apprend pas”. Pratiquer, avant d’être prêt. L’inspiration vient à celui qui travaille. J’ai toujours été amenée à croire qu’il me fallait avoir le diplôme pour pouvoir pratiquer l’illustration…

Écrire le livre que l’on souhaite lire

C’est la même règle que pour les entrepreneurs. On crée le produit ou le service dont on a besoin. Celui qui nous manque le plus et qui n’a pas encore été inventé. Ce qui vient confirmer la règle, “on n’est jamais mieux servi que par soi-même” !




Utiliser ses mains

L’importance de créer et de réaliser quelque chose est primordiale. Il m’arrive souvent de me perdre dans les pénombres du net entre réseaux sociaux et emails. Austin nous recommande de rester loin des écrans. Alors j’ai instauré les “matins detox”  où je suis obligée d’utiliser tout, sauf les écrans.

J’écris ou je dessine ce qui me vient. Cet article a vu le jour sur une feuille de papier. J’ai maintenant un bureau ‘analogique’ dédié aux travaux manuels, puis un bureau ‘digital’ dédié à mon travail sur l’ordinateur.

Partager

Faire du bon travail et le partager. Mes fins de journée sont désormais dédiées au partage (sur les réseaux ou dans la vraie vie). Il reste essentiel de ne pas s’enfermer et de sortir pour partager ce qu’on fait. Surtout si ça peut aider quelqu’un !

Tenir un journal de bord

Les marins s’en servent pour noter les avancées de leur voyage, afin de garder une trace du périple parcouru. Le journal de bord, c’est un petit carnet dans lequel vous listez tout ce que vous faites. Les petits détails vous aideront à vous remémorer les grands !
Posez-vous chaque jour cette question : quelle est la meilleure chose qui me soit arrivée aujourd’hui ?


Et vous, quels sont vos secrets pour voler comme un artiste ? Comment faites-vous émerger la créativité qui sommeille en vous ? Partagez vos techniques sur les réseaux avec le hashtag #volercommeunartiste !

Référence : “Voler comme un artiste”, de Austin Kleon, traduit par Marie-José Theriault, édité chez de l’Homme.
Camille 

Camille Havis
Coach, Sophrocoach et Formatrice : www.camillehavis.com
Illustratrice : www.solybox.me






Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Mentions légales Paris à l'Ouest | Design par Catherine Surr