Affichage du pavé éphémère

,

Moi aussi, je veux cultiver mon potager !

Jardin urbain- Paris à l'ouest-potager
Cultiver son propre potager est à la mode mais c’est aussi un signe positif de l’évolution des mentalités : nous sommes plus attentifs à ce que nous mangeons, à notre santé, nous sommes sensibles à la préservation de l’environnement et à la biodiversité. Et cultiver un potager c’est aussi source de bien-être, de satisfaction personnelle, d’éducation pour petits et grands et un générateur de lien social. Que du bonheur !

Le boom de l’agriculture urbaine


L’agriculture urbaine est en plein essor. Pour les urbains de plus en plus nombreux, il y a un vrai désir de renouer avec la nature, d’avoir une ville plus verte et plus douce. Le vert en ville est non seulement visuel et bon pour le moral mais aussi et surtout utile pour atténuer les effets de la pollution, favoriser la biodiversité et mieux supporter la canicule.

Jardin urbain, partagé- Paris à l'ouest-potager


Les jardins ouvriers sont apparus à la fin du 19ème siècle, à la périphérie des villes pour permettre aux employés de produire leurs propres fruits et légumes et aux patrons de mener une action paternaliste. Ces jardins se sont ensuite appelés jardins associatifs, jardins familiaux, jardins partagés ou communautaires. Ils étaient jusqu’il y a peu, entretenus principalement par des retraités. En ville, le fait de cultiver dans un jardin partagé apporte une vraie opportunité de rencontre et facilite la création de lien social.

Paris n’échappe pas à la tendance. Aujourd’hui tout le monde est tenté et s’y met, bobo ou pas ! Les jardins potagers sur les toits du BHV et des Galeries Lafayette se visitent sur rendez-vous.

Jardin urbain, partagé- Paris à l'ouest-potager- Galeries Lafayette


Il existe aussi des initiatives potagères aux pieds des immeubles, en sous-sol, et un frémissement des bacs à compost communautaires.
Le restaurant les Enfants de Cœur à Croissy possède son propre potager et la Table du 11 à Versailles est en train de développer le sien.

Je veux mon potager de balcon !


Jardin urbain, partagé- Paris à l'ouest-potager-balcon

Alors évidemment, moi aussi j’ai été tentée de cultiver mon propre potager, surtout depuis que j’ai mon propre balcon. J’ai commencé par rechercher sur internet le bac potager parfait. J’ai trouvé mon bonheur sur le site Noocity, qui vend des Potagers Intelligents, avec un système de subirrigation qui permet une autonomie en eau de 3 semaines. Mon mari l’a installé sur un système de planches et de roulettes pour pouvoir le déplacer facilement.


Jardin potager- Paris à l'ouest-Box à planter

A la recherche de graines et d’idées je suis tombée sur le site de La Box à Planter qui propose un système d’abonnement plus ou moins long. Le bonheur ! On reçoit une jolie box avec des graines sélectionnées bio, un livret hyper bien fait, parfait pour la débutante que je suis. J’ai semé mes graines mi-juin, planté mes jeunes pousses de basilic indonésien et aubergines plus un plan de mini pastèque début juillet puis nous sommes partis en vacances pour plus de trois semaines…canicule…je ne savais pas dans quel état j’allais retrouver mes jeunes plantations ! Et bien au retour, c’était presque la forêt vierge dans mon potager. Comme une enfant, chaque matin, je regarde mes nouveaux semis de roquette, mâche et radis, directement plantés dans le bac potager. Il en faut peu pour être heureux !


Jardin potager- Paris à l'ouest

Et si on n’a pas de balcon, on peut maintenant trouver des potagers d’intérieur avec éclairage, pratiques pour les herbes aromatiques : plusieurs marques en proposent telles que Lilo de
Prêt à Pousser ou Véritable et Ikea s’est déjà positionné sur le marché !

Apprendre à cultiver son potager


Jardin potager- Paris à l'ouest

Vous êtes comme moi, complètement novice et vous voulez vous y mettre ?
La première étape est de choisir l’endroit idéal pour installer son potager dans son jardin ou sur son balcon, puis choisir le bon substrat, apprendre à semer, à planter et gérer l’arrosage et les compléments. Vous trouverez beaucoup de livres sur le sujet à la Fnac ou chez Cultura par exemple.
Mais vous pouvez aussi trouver toutes les ressources du monde sur internet. Les sites de la Box à planter et Noocity fourmillent de ressources.
Le site « Mon jardin en permaculture » est extrêmement bien fait, une bible !

Vous pouvez également prendre des cours. Voici quelques lieux qui proposent des formations en permaculture et agriculture urbaine :
Ecowise  propose régulièrement des formations d’initiations à la Permaculture à Chambourcy. Hubert Reeves a inauguré 19 septembre un terrain en permaculture a Chambourcy : « C’est positif de se sentir dans l’action, de faire des choses qui ont un sens ».

Jardin potager- Paris à l'ouest-Le Potager du Roi-Versailles

Vous pouvez visiter le Potager du Roi à Versailles, c’est une vraie source d’inspiration. A L’entrée une librairie/boutique qui propose des livres spécialisés plus ou moins faciles d’accès et des fruits et légumes fraichement cueillis au Potager « royal ». Des formations continues sont aussi proposées.


Et si vous avez l’envie et le courage d’aller jusqu’à Bobigny, je vous invite à découvrir la Prairie du Canal, jardin urbain imaginé sur une dalle de la SNCF, tenu par l’association la Sauge. C’est un endroit pour apprendre et s’amuser.


Vous pouvez aller faire vos achats aux Journées des Plantes dans le parc du Domaine de Chantilly du 19 au 21 octobre

Et si vous êtes fan d’Instagram je vous conseille les comptes Mon petit balcon, Potager de Balcon, Marcia Tack (elle a un blog de cuisine très sympa et un potager de folie sur sa terrasse à Nanterre), Sortez tout vert, entre autres !



Bonnes plantations et joyeuses récoltes !
Hélène

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Mentions légales Paris à l'Ouest | Design par Catherine Surr