, ,

Fête des mères: il y a une fabuleuse en chaque maman



Coup de coeur pour le livre "Il y a une fabuleuse dans chaque foyer".

                                                       Un livre à s'offrir et à offrir sans modération.



Ce livre collaboratif est issu d'un blog que j'adore Fabuleuses au Foyer. L'idée de sa créatrice Hélène est qu'être femme (par extension mère, épouse, amie, salariée, au foyer...) n'est pas une tâche facile. C'est pourquoi chacune doit garder en tête qu'elle est FABULEUSE. Mon fils me dit que c'est prétentieux, mais non. Moi ça me réconforte, ça me porte, quoiqu'il arrive, je suis fabuleuse.




Ce livre a plus d'un atout dans son sac (à main):

  • Son petit format carré tout mignon (pour se glisser dans le sac sus mentionné, on suit ??)
  • Il est très bien illustré (belles photos, mise en page, citations bien trouvées)
  • Ses textes sont courts, percutants et inspirants (à lire en 3 minutes, pratique)
  • Il parle de nous femmes et mamans (pas que de nos gosses ou de nos maisons...)
  • Tout est résumé dans son sous titre : Il y a une fabuleuse dans chaque foyer - 50 pensées pour la révéler


Cadeau bonus - Vidéo "24 heures dans la tête d'une maman"







Maman, le plus beau métier du monde...
Je ne suis pas d'accord !



Je n'ai pas participé à l'écriture de ce livre (sinon vous le sauriez déjà). En tant que maman de 3 enfants qui en a particulièrement bavé ces derniers temps, j'avais envie de le faire à ma manière. Alors, voilà c'est cadeau, la 51ème pensée du livre :



Maman, c'est le plus beau métier du monde ! Qui n'a pas entendu cette petite phrase...
Ok, je veux bien sur le sens générique mais mettons les choses au clair. Un métier, on est formé pour, un métier on est payé pour, un métier on peut en changer.

Etre mère, n'est pas un métier. On ne reçoit aucune formation, aucun salaire, et surtout, on en prend pour perpet, aucune possibilité de changement de poste ou de démission.

Donc être mère n'est pas un métier mais plutôt un fait, et il faut vivre avec et faire de son mieux. Récemment quelqu'un m'a dit "les mères n'ont pas d'obligation de résultats mais une obligation de moyens". Cette petite phrase m'a fait beaucoup de bien, elle a déculpabilisé la mère que je suis face à certains problèmes rencontrés par mes enfants. Chaque mère (et père) se doit de tout mettre en oeuvre pour permettre à ses enfants d'être éduqués, aimés, épanouis mais nous ne sommes pas responsables de ce qu'ils en font. Chaque enfant est autonome et dispose de son libre arbitre, nous ne pouvons pas prédire leurs réactions ni ce qu'ils font ou feront de ce que nous leur donnons.


"La vie n'est pas toujours la fête que nous espérions, 
mais puisque nous sommes là...dansons!"
(citation extraite du livre)









Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Paris à l'Ouest | Design par Catherine Surr