,

La cigarette électronique, c'est pour moi ?

Tout le monde parle de la cigarette électronique: les média, les fumeurs, les non-fumeurs, les ex-fumeurs.... Etant moi-même une grande fumeuse, tout ce tapage m'interpelle. C'est pour qui cette nouvelle façon de fumer ? Ca peut m'aider à ralentir, voire à arrêter ?

Je vais donc tenter de savoir si je dois m'y mettre ou pas.

Dans cet article vous ne trouverez que mon avis de grande fumeuse sur la cigarette électronique (pas grosse fumeuse, grande fumeuse, nuance subtile mais qui me fait plaisir ...).

Je fume depuis que j'ai 15 ans, et je fume beaucoup depuis que j'ai 20 ans. Mon problème, c'est que j'adore fumer. Depuis le temps, c'est devenu une façon de vivre.





Liste des moments où je fume: 

  • Après les repas
  • Surtout le matin
  • Dès que j'ai envie de faire une pause
  • Quand les enfants sont pénibles (hop, une pause dehors et je ne les entend plus)
  • En voiture avec la musique à fond (je me prends pour une ado)
Bref, à peu près tout le temps (je fume environ un paquet par jour)


 Petite liste non exhaustive des méthodes testées (approuvées ou non) pour arrêter de fumer: 
  • Le livre d'Allen Carr, Arrêter de fumer => ça a marché la première fois (il faut dire que je voulais tomber enceinte de mon premier enfant, ça motive)
  • Les patchs et les gommes à mâcher => complètement naze, ça pique, ça a un mauvais goût, j'enlève le patch pour fumer puis je le recolle...
  • Rendez-vous avec un tabacologue à l'hôpital => pas mal pour le suivi (sauf que j'ai fait ça après un accouchement, équation : baby-blues + régime + arrêt de la clope = dépression)
  • Séance d'hypnose => aucun effet
  • Ma simple volonté => effet de deux jours maxi, je suis hyper pénible et on m'offre un paquet de clopes pour que je redevienne normale
  • Engueulades de mon mari => vexant, pénible, pas beaucoup d'effet
  • Messages à répétition de ma famille (parents, beau-parents, enfants...) => j'ai compris, je suis une inconsciente et une mauvaise mère
  • Moi, je vais bientôt avoir 40 ans => ça calme, il va falloir faire quelque chose...


Ce que j'ai compris de la cigarette électronique:
  • Il y plusieurs sortes de cigarettes en fonction de ses besoins : design, autonomie de la batterie, type de mélange en fonction du "hit" voulu (bref la quantité de nicotine inhalée)
  • On ne fume plus (ringard), on vapote (hyper trendy)
  • On continue à avoir sa dose de nicotine mais sans tous les autres produits chimiques contenus dans une vraie cigarette
  • D'un point de vue santé, à priori, pour les gros fumeurs, c'est quand même mieux que la vraie clope
  • On a un peu l'air con si on prend un modèle qui ne ressemble pas à une vraie cigarette mais plutôt à une mini-chicha
  • Ca coute moins cher que la clope
  • Plus d'informations du site www.absolut-vapor.com, assez bien expliqué

Différents types de e-cigarette


Mon plan pour arrêter de fumer grâce à la e-cigarette: 
  • Je me donne un an pour arrêter de fumer (avant la fameuse/fumeuse échéance des 40 ans, argh...). Les méthodes radicales n'ayant pas marché, je vais appliquer la technique des petits pas, soit un petit effort chaque jour et je me visualise en non fumeuse. 
  • Mon idée est de substituer au fur et à mesure toutes les clopes vraiment tout much par la cigarette électronique.
  • Ne pas me mettre à fumer dans les endroits où je ne fumais pas avant (maison, restau etc...)
La technique des petits pas




Où acheter une cigarette électronique:

Comme c'est la grande mode, on commence à en trouver un peu partout :
  • Sur internet
  • Dans certains tabacs classiques
  • Dans des boutiques spécialisées (deux à Saint Germain en Laye par exemple)
Hier je suis allée dans un magasin pour tester la cigarette électronique. Je ne suis pas encore super convaincue mais ça vient. Je vais poursuivre mes tests, faire un premier achat et je vous donne mes impressions et adresses dans un prochain message. Suspens.....


Et vous ? Avez-vous déjà testé la cigarette électronique ?

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Paris à l'Ouest | Design par Catherine Surr