Mère au foyer : ringarde ou féministe ?



Ces dernières années, être femme au foyer, c’était la ringard-attitude par excellence.
Comment dans un pays où le féminisme a ses lettres de noblesse (merci Simone) pouvait-on faire ce choix sans y être contrainte ? Nos mères n’ont tout de même pas brûlé leurs soutien-gorges pour nous voir devenir bobonnes au foyer, à récurer la maison, parler bébé toute la journée et servir nos maris. Heureusement, cette image d’Epinal de la femme au foyer des années 50 a vécu et est en passe de se démoder.








Wonder-woman, stop ou encore ? 

Maintenant, nous devons être des Wonder-woman qui assurent sur tous les fronts : être une bonne mère, une femme investie dans son travail, une femme amoureuse de son homme, épanouie personnellement et socialement…Et puis quoi encore ? Vous voulez pas 100 balles et un mars avec ?


Le burn-out de la femme moderne 





J’ai bien essayé d’être un bon petit soldat, mais pardon Simone, ce n’est vraiment pas facile de trouver la quadrature du cercle. Que celle qui a réussi a tout mener de front m’envoie sa recette via les commentaires.


I have/had a dream : avoir des enfants et un boulot. 

Quand je dis boulot, il faut comprendre : intéressant, bien rémunéré, à 10 minutes de chez moi, avec des horaires acceptables. Quand je dis enfants, je vois grand, j’en ai fait trois et c’est bizarre, j’ai envie de les voir plus d’une heure par jour. C’est fou mon niveau d’exigence !


Les femmes au foyer actuelles sont les précurseurs de la société française

Et bien oui, rien que ça. La société française a pour coutume de nous mettre dans une case à la naissance et ensuite il ne faut surtout pas en dévier. Et la flexibilité dans tout ça ? Heureusement que nous évoluons avec l’âge et que nos priorités changent aussi. Après les études, le boulot, voici le temps de me consacrer à mes enfants. Je suis femme au foyer et je le choisis. Demain, je serai encore autre chose.



2 commentaires

  1. Merci pour cette article, ça remonte le moral ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, il ne faut pas prendre les femmes au foyer pour des quiches. A mort les clichés en tout genre !!

      Supprimer

Paris à l'Ouest | Design par Catherine Surr